Historique

Au cours des années ’80

Alors que le nombre de centres d’hébergement pour femmes ne cessait de croître, il n’y avait toujours pas d’organisme s’étant donné la mission de recevoir des hommes en difficulté de couple. L’importance de créer une ressource d’aide spécifiquement pour une clientèle adulte masculine devenait essentielle. C’est dans cet esprit que Monsieur Jean Lippé a fondé à Sherbrooke, en 1983, l’organisme Le Seuil de l’Estrie.

Le nom de l’organisme signifie ceci : « permets-toi d’entrouvrir la porte et de franchir Le Seuil pour aller voir ce qui se passe derrière ».

Cet organisme communautaire devenait ainsi le deuxième centre au Québec à se donner le mandat d’offrir un service de relation d’aide pour hommes en difficulté sur le plan affectif et relationnel sans problème de santé mentale sévère. Par la suite, Le Seuil élargissait son mandat aux hommes avec des problèmes de violence.

Au cours des années ’90

Une entente de service est entrée en vigueur avec le Centre Jeunesse de l’Estrie, de sorte que Le Seuil accueille aussi des adolescents(es). L’offre de services du Seuil de l’Estrie comprend, en plus des services individuels pour les adultes (hommes et femmes), des services pour les adolescents(es), des services pour le couple.

De nos jours

L’approche de départ était surtout humaniste, car on y préconisait l’écoute, le support et la création d’un lien thérapeutique. Ceci étant des éléments de base à notre approche, Le Seuil souhaite continuer en ce sens et permettre à sa clientèle de développer une meilleure connaissance d’eux-mêmes et de les aider à mieux s’outiller pour faire face aux difficultés qui les préoccupent.